Avant sa sortie, le 8 juin 2017,

vous avez eu la possibilité de gagner votre exemplaire du premier Escape Book holmésien, Le Piège de Moriarty,

signé par Stéphane Anquetil,

membre de la SSHF,

un livre-jeu édité par 404 

et illustré par Marie Capriata.

Une seule personne a su répondre correctement au quatre questions posées et à la question subsidiaire. Elle remporte donc logiquement le 1er prix (Le Piège de Moriarty + La Tour de l'Alchimiste).

Il s'agit de M. Johann D. de Nantes. 
Les trois prix suivants, à savoir un exemplaire du "Piège de Moriarty", ont été attribués grâce à la réponse à la question subsidiaire (la plus proche de la solution).

Il s'agit de M. Olivier J. de Bordeaux,

Mme. Sarah M. de Lyon et

M. Yann L. de Saint-Cyprien.

Bravo aux heureux gagnants. 

Concours

SSHF

Un Escape Book ?

Un "escape book" est un livre raconté à la première personne où le lecteur-joueur aide un personnage à sortir d’une série de pièces et d’énigmes. Il reproduit le principe des "escape games", ces animations de groupe où l’on doit sortir d’une pièce fermée en une heure. Là, les combinaisons entre un objet et un décor sont émulés sur papier par des combinatoires : par exemple, une clef Alpha va rentrer dans une serrure Beta pour ouvrir un passage dérobé.
Évidemment, pour éviter les essais hasardeux, des indices et des énigmes sont disséminés dans les pièces visitées ou dans les documents annexes pour suggérer ou aider le joueur. A l’inverse, certaines combinaisons fausses sont « mortelles ».

Dans Le Piège de Moriarty, le lecteur suit les aventures d’un inspecteur de Scotland Yard estimé par Sherlock Holmes (et devinez, ce n’est pas Lestrade !). Le joueur doit retrouver le docteur Watson, probablement enlevé par Moriarty pour détourner Sherlock de l'enquête qu'il mène sur ses activités criminelles. Piégé au domicile de Moriarty, le joueur découvre peu à peu la face cachée du professeur. En même temps, s’il est attentif, il glane des indices qui permettront peut-être d’aider Sherlock Holmes sur son enquête et ainsi affaiblir le réseau de Moriarty.

Les énigmes respectent l’univers de Sherlock Holmes, et les holmésiens s’amuseront à relever çà et là des clins d’œil ou des allusions à d’autres personnages ou romans évoqués dans le Canon ou même les pastiches d’Adrian, le fils de Conan Doyle. De même, les aides fournies en annexes sont inspirée de livres du XIXe siècle bien connu, comme le fameux almanach Whitaker cité dans le roman La Vallée de la Peur.

Le passé et la vie privée de Moriarty ont également été travaillés en partant du peu qu’on sait de lui, et l’exploration de sa maison et des énigmes renvoient à l’astronomie, aux mathématiques et à de nombreux éléments de l’époque victorienne.

Question 1

Branding

Quel inspecteur de Scotland Yard est surnommé « Mac »

par Sherlock Holmes ?

Réponse :

l'inspecteur Alec MacDonald.

Question 2

Qui a écrit

L'Aventure des joueurs de cire

(The Adventure of the Wax Gamblers) ?

Réponse :

John Dickson Carr

et Adrian Conan Doyle.

Question 3

En quelle année

se situe l’action du livre

Le Piège de Moriarty ?

Réponse :

1891, mais la réponse "1890" a aussi été retenue comme bonne, car elle apparaît (par erreur)

sur le projet de couverture présentée en illustration.

Question 4

De quel peintre français

Moriarty possède-t-il

un tableau ?

Réponse :

Jean-Baptiste Greuze.

Question subsidiaire :

Pour départager les personnes ayant correctement répondu aux 4 premières questions : d’après le guide de Londres Diamant Joanne (Hachette, 1892), quel était le prix du catalogue des Joyaux de la Couronne vendu à la billetterie de la Tour de Londres ?

Réponse : 6d. (sixpence)