divers/
Sonnets holmésiens
Eric Cazaux
null
null
0
null
France Libris
50
null
null
null
null
15x21
Avec 'Sonnets holmésiens', Eric Cazaux signe vingt-quatre poèmes inspirés d'autant d'épisodes de la série TV Granada avec Jeremy Brett. Original et unique en son genre. Prix = 10 euros - Pour contacter l'auteur : ericazaux@laposte.net
Éric Cazaux, natif de Lannemezan, a écrit un recueil de poèmes intitulé : «Sonnets holmésiens», en référence aux énigmes de Sherlock Holmes, et «Rêve d'amour», une ode à la tendresse. Alors que Trump et Poutine jouent aux gros bras et à la guerre, que Bachar martyrise son peuple, que la France déraille avec une population qui craint pour sa sécurité et sa liberté de circuler, on va changer d'univers et vous transporter dans le monde d'Éric Cazaux. Cet agent des Autoroutes du sud de la France (ASF), passionné de littérature et de poésie du XIXe siècle, écrit des poèmes depuis une vingtaine d'années et vous propose maintenant : «Sonnets holmésiens». 24 sonnets sur les énigmes les plus intéressantes qu'a résolues Sherlock Holmes. «Ce recueil de poèmes est un hommage à la série et tout particulièrement au comédien Jeremy Brett pour qui je voue une profonde admiration», explique ce natif de Lannemezan où il a vécu pendant vingt-cinq ans. «Les non-initiés y trouveront également de l'intérêt car il y a du suspense avec des histoires différentes, captivantes», ajoute Éric Cazaux qui termine son livre par «Un Rêve d'amour», un poème en prose inspiré de «La Chevelure», de Charles Baudelaire. Là, il exprime toute sa sensibilité et porte son regard tendre et amoureux. Morceaux choisis : «Je suis lentement du bout des doigts les lignes vaporeuses, légères de ton être. Et tu souris quand j'effleure la courbe de ton nez. Va ! Va, mon petit doigt ! Promène-toi sur les sentiers de la vie, sur les chemins de mon être de clarté et reviens-moi bien vite pour me raconter toutes les belles choses que tu auras vues. As-tu aperçu le jardin de son âme ? C'est là-bas que poussent les plus belles fleurs de son royaume…» Un peu de douceur dans un monde qui en manque cruellement, comme cela fait du bien…
Avril 2018
0000-00-00
null
NULL
NULL
null
null
null
null