Rechercher

Film mystère : menons l'enquête ensemble !

Des lecteurs de notre Cyclopædia Sherlock Holmes demandent souvent des informations au sujet des recherches que nous menons Howard Ostrom, Jean-Claude Mornard (Lysander) et moi (Thierry Saint-Joanis), avec l'aide de nos correspondants internationaux, pour enrichir la filmographie holmésienne rendue publique dans nos ouvrages (parus et à paraître). Parlons aujourd'hui de nos méthodes en utilisant comme exemple un film mystérieux récemment mis au jour.


Le plus gros volume de notre Cyclopædia sera sans nul doute celui consacré aux premières années de l'histoire de Sherlock Holmes à l'écran, entre 1900 et 1929. C'est une période très riche et encore pleine de mystères, où les films perdus et oubliés sont très nombreux. Pour les identifier, les décrire, les commenter et les illustrer si nous avons la chance d'en trouver des images, il faut souvent mettre en œuvre du temps et des méthodes d'investigation dignes de notre maître Sherlock Holmes.

On n'imagine pas ce qu'il a fallu faire avant de pouvoir publier une page, avec quelques photos, constituant ainsi la fiche de présentation d'un film. L'effort est souvent inversement proportionnel au rapport final, surtout quand il se résume seulement à quelques lignes de texte sans image. Les informations peuvent avoir définitivement disparu ou être encore inaccessibles, dormant quelque part dans l’ombre, au fond d’une boîte d’archive, dans la rubrique « cinéma » d’un journal en attente de numérisation, dans la cave d’un pasteur polonais, là où un holmésien n'a pas encore pu poser son regard. Mais un jour, l’aventure commence, un client frappe à la porte de notre 221B Baker Street…

Récemment, c’est Russel Martin de la Southern Methodist University (SMU) qui a lancé une nouvelle enquête en portant à notre connaissance un film muet jusque là inconnu des spécialistes.





Une trouvaille très intéressante et... c'est parti, mon kiki (the game's afoot).

Voici les premiers éléments d'une enquête que nous allons mener ensemble...


Pour commencer, Jeremy Spracklen de la SMU nous explique que "tout ce que est connu, c'est cette vidéo mise en ligne sur YouTube". "Nous n'avons aucune information supplémentaire sur le titre. Sur le carton qui apparaît à environ deux minutes et trente-six secondes de la vidéo, on peut lire « Sherlock Moans. The Village Sleuth. Herbert Pattee » (Sherlock Moans. Le détective du village. Herbert Pattee). Herbert Pattee (souvent crédité sous le nom "H.H. Pattee") est un acteur ayant tourné dans des films muets entre 1916 et 1923. Le film a-t-il pour titre « Sherlock Moans: The Village Sleuth », avec Herbert Pattee dans le rôle principal ?"






"Je ne pense pas que ce soit le véritable titre du film", a aussitôt estimé Howard Ostrom. "On y voit un comédien mince, portant une barbiche de bouc, qui pourrait être William Wolbert, ce qui daterait le film d'avant 1919 puisque Wolbert est décédé en décembre 1918. Mais je ne trouve aucun film dans lequel auraient joué Herbert Pattee ET William Wolbert."





Herbert Pattee est référencé sur la base en ligne du cinéma (IMDB), mais sa fiche est incomplète, et aucun des films mentionnés ne correspond à celui que nous recherchons.





Notre ami Russell Merritt (maître de conférence à l'Université de Californie Berkeley, historien du cinéma) confirme, fort de son expérience, que ces films en deux bobines, vite réalisés avec un petit budget, restent très difficiles à identifier. Celui-ci présente tous les éléments classiques à ces comédies idiotes où un détective amateur se prend pour "Sherlock Holmes".


En éliminant l'impossible, peut-être arriverons-nous à la vérité ! Il ne s'agit pas du film "The Village Sleuth" de 1920, qui était en cinq bobines avec Charles Ray interprétant le rôle de William Wells, un Sherlock Holmes amateur. Nous avons suffisamment d'éléments dans notre filmographie pour l'affirmer.





Howard Ostrom décide alors d'aller voir dans une autre direction, en utilisant certains indices visibles dans le film. "Deux éléments laissent penser que ce film a été tourné après le 12 mars 1921 (ce qui élimine mes théories antérieures identifiant William Wolpert dans le rôle du barbu apparaissant dans le film)."

La lecture de la vidéo offre un premier indice qui peut permettre de dater le tournage : une danse baptisée "Shimmy". Selon Wikipedia, elle "trouve ses fondements aux États-Unis, dans la danse noire de la fin du XIXe siècle" et s'est popularisée au cours des années 1920. "The Shimmy Shake" ragtime, joué sur le gramophone, est peut-être celui de James Scott qui a date de 1920.





À la sixième minute de lecture, précisément, on voit, au mur, la Une d'un numéro de la Police Gazette, avec deux danseurs.




C'est le numéro paru le 12 mars 1921. Voici cette couverture où l'on voit Thais Lazare et Belle Bender.




Le film a donc été tourné après le 12 mars 1921.

Entrant dans la danse, Alexis Barquin, le webmaster du site web The Arthur Conan Doyle Encyclopedia, remarque une amusante ressemblance avec le Sherlock Jr (1924) de Buster Keaton et pose une nouvelle question ? "Keaton se serait-il inspiré de ce film ?"



Au même moment, sur notre page Facebook, le chronologiste holmésien Jean-Pierre Crauser se pose la même question : "Pour moi, la lecture par le héros d'un livre intitulé How to become a detective est une référence à Sherlock Junior de Buster Keaton dans lequel le comédien s'instruit en lisant How to be a detective (c'était même l'affiche du film). Notre film mystère serait donc potentiellement postérieur à 1924... même si mon argument ne pèse pas bien lourd."


C'est un point dont on discute actuellement, en effet. Nombreux sont ceux qui pensent que c'est Keaton qui aurait pu s'inspirer d'un film comme celui qui nous occupe ici, ou d'un autre, car cette image apparait dans d'autres films. Qui a eu l'idée le premier ? Qui l'a copiée ? Et si tout le monde avait eu la même idée, une idée assez élémentaire ? Si les recherches sur ce film mystère aboutissent, on aura peut-être une réponse, avec une chronologie.


A suivre...


Si vous avez des éléments à ajouter, n'hésitez pas à commenter ce message ou à nous écrire par courriel (saint-joanis@sshf.com).


128 vues
Whats-On.png
221b-1.png