Chronologie critique

des aventures de Sherlock Holmes
par Jean-Pierre Crauser

Quel jour
sommes-nous, Watson?

 

Collection Sherlock Holmes, 144 pages

 

L'auteur : "Mon propos consiste à dater très scrupuleusement toutes les enquêtes de Sherlock Holmes. Un jeu complexe, exaltant, parfois décourageant et totalement? inutile. Rédiger une chronologie holmésienne s'apparente à une traversée du Far West en diligence. Au début, on espère faire un bon voyage puis, rapidement, tout ce que l'on souhaite, c'est de pouvoir arriver au bout. Ceux qui apprécient la simple lecture des chroniques du docteur peuvent se demander, tout uniment, s'il est bien nécessaire d'aller aussi loin dans l'exégèse. Ma réponse tient en deux mots : bien sûr. Recommencer sans cesse la lecture, c'est risquer de découvrir du nouveau. " Vous connaissez mes méthodes, appliquez-les " (Le Signe des quatre). Tel est le défi que nous lance Sherlock Holmes. Établir une chronologie des aventures du détective, à partir des chroniques du docteur John H. Watson, n'est pas un exercice élémentaire."

 

L'ouvrage est richement illustré d'images holmésiennes.

 

Commander ce livre ici !

Tout a commencé par les oreillons lorsque j'étais en sixième. Quinze jours en tant que patient à demeure. Il fallait bien s'occuper et Holmes fut mon compagnon. Puis, un grand hiatus de plus de quinze ans. C'est au jeu Détective Conseil que je dois la naissance de ma passion pour Sherlock Holmes. Que de soirées inoubliables à tenter de rivaliser avec le maître. C'est alors que je me suis vraiment plongé dans le Canon.

Chaque aventure est une quête initiatique... Un cab s'arrête devant le 221b. Les pas d'un visiteur résonnent dans l'escalier. La porte du salon s'ouvre sur un inconnu en plein désarroi. Mais Holmes est là. Il veille sur le monde? Pour moi, Sherlock Holmes a rejoint les dieux de l'antiquité. C'est la dimension « mytho-nostalgique » qui donne toute son envergure à ce personnage fascinant. Holmes ouvre sur un monde imaginaire qui n'a pas d'équivalent, un monde aux multiples facettes que l'on ne se lasse jamais de parcourir.

Les récits de Watson restent la référence et il y a une multitude de façons d'aborder ses textes. Ce qui aujourd'hui me passionne le plus, c?est l?holmésologie, c'est-à-dire la « science » qui vise à l'analyse et l'interprétation des données canoniques. Quoi de plus réjouissant qu'une bonne discussion sur la datation de telle ou telle aventure. Dans notre monde moderne où tout doit avoir une finalité, je trouve réconfortant que certains puissent encore élaborer toute une argumentation pour prouver, par exemple, que Sherlock Holmes était une femme. Mener sérieusement « sa recherche » sans se prendre au sérieux, voilà une bonne définition de l'holmésologue. Se plonger avec minutie dans le Canon, établir des parallèles avec d'autres faits historiques ou d'autres mythes littéraires, découvrir des failles dans le raisonnement de tel ou tel commentateur, voilà un jeu qui m'enthousiasme.