Chronologies Canoniques

“Je me rappelle fort bien la date, car Holmes venait de refuser le titre de chevalier pour des services rendus que je serai peut-être amené à raconter un jour.” (3GAR)

L'une des premières disciplines à avoir vu le jour en holmésologie consiste à dater chacune des 60 aventures de Sherlock Holmes. De nombreux auteurs ont publié leur « chronologie », suscitant des débats houleux entre érudits holmésiens.

Mais pourquoi tant de controverses et de désaccords ?

img_pocket_Watch_gris.png

La faute en revient au brave Dr Watson qui, dans la plupart des pages tirées de ses mémoires, ne mentionne aucune date précise. 

Puisque Son dernier coup d'archet commence par ces mots : « Il était neuf heures du soir le 2 août (le plus terrible des mois d'août de l'histoire mondiale) », nous savons qu'il s'agit incontestablement du 2 août 1914, date du début de la première guerre mondiale. Et nous sommes tout aussi chanceux dans Un scandale en Bohême, car le Dr Watson précise pour nous que l'aventure commence « Un soir – c'était le 20 mars 1888 ».

Mais lorsque le Dr Watson mentionne simplement que les événements se passent « quelques semaines avant (son) propre mariage » (NOBL), ou qu'il se contente d'évoquer la saison : « Un jour de l'automne dernier » (REDH), l'exercice se complique quelque peu.

Sans parler de la quantité d'informations discutables, ou contradictoires,
que le bon docteur enregistre dans le Canon.


Le site arthur-conan-doyle présente les principales chronologies holmésiennes établies
par des auteurs anglais et américains au XXe siècle.

Cliquez ici pour les consulter.

Jean-Pierre Crauser (membre de la Société Sherlock Holmes de France) a publié sa propre chronologie critique des aventures de Sherlock Holmes en français. Cet ouvrage passionnant est disponible dans la boutique de la SSHF au prix de 18 euros.

Jean-Pierre Crauser a également établi une chronologie des venues
de Sherlock Holmes en France que vous pouvez consulter ici.

Quelques repères chronologiques proposés par Thierry Saint-Joanis (président de la SSHF)