Cinéma

Le guide du film

Sherlock Holmes

 

Le Guide du film Sherlock Holmes (1916)
avec William Gillette

écrit par Thierry Saint-Joanis 

(président de la Société Sherlock Holmes de France,

membre des BSI) 

avec la collaboration de Bernard Oudin (SSHF), 

Alexis Barquin (SSHF

et Stephen Almaseanu (SSHF). 

Éditions SSHF, janvier 2015. 

68 pages. 

Format A4. 

Couverture couleur, intérieur noir et blanc. 

120 photos.

 

Commander ce livre ici !

Sommaire

 

  1. Présentation (p. 3)

  2. Fiche technique (p. 9)

  3. Distribution (p. 11)

  4. Synopsis (p. 13)

  5. Revue de presse de 1916 (p. 14)

  6. Photos du tournage (p. 30)

  7. William Gillette (p. 39)

  8. W. Gillette in Strand Mag. (p. 45)

  9. Ernest Maupain (p. 54)

  10. William Gillette & France (p. 62)

Pour célébrer la première projection mondiale de la version restaurée du Sherlock Holmes de 1916, le 31 janvier 2015 à la Cinémathèque française à Paris, la Société Sherlock Holmes de France a publié un guide qui met en lumière l'importance dans la mythologie holmésienne à la fois de ce film méconnu que l'on croyait ne plus jamais revoir, et de William Gillette, son acteur principal. 

Ce film muet en noir et blanc, adaptation pour l'écran de la pièce de théâtre écrite par le comédien américain, méritait qu'on lui consacre un livre non seulement parce qu'il tient une place prépondérante dans la carrière de Sherlock Holmes à l'écran, mais surtout parce qu'il avait disparu. Tous les auteurs qui en ont parlé jusqu'à présent étaient condamnés aux suppositions et aux hypothèses qu'ils pouvaient déduire des témoignages de ceux qui l'avaient vu à l'époque de sa sortie en salle, le plus souvent consignés dans la presse contemporaine. 

Au final, les spécialistes holmésiens du cinéma, alors qu'ils affirment tous que ce film marque une étape essentielle dans la longue carrière du détective à l'écran, ont tous eu bien du mal de nous en apprendre beaucoup à son sujet.

Si on connaît la vie et l'oeuvre de William Gillette, on ne pouvait presque rien penser de son interprétation devant la caméra. Quant aux autres comédiens à l'affiche du film, moins connus que la vedette, c'est encore pire. On devait se contenter de leur filmographie, souvent partielle, sans guère plus d'information. 

Le comédien français Ernest Maupain est à ce titre un bel exemple. Si, à l'époque du tournage du film, il est une véritable star du cinéma aux Etats-Unis, il est aujourd'hui impossible de trouver plus de quelques lignes sur sa vie et sa carrière, et encore moins sur son interprétation du professeur Moriarty dans le film Sherlock Holmes.

Après de longs mois de recherches, utilisant les méthodes du détective de Baker Street, le journaliste d'investigation et président fondateur de la Société Sherlock Holmes de France, Thierry Saint-Joanis, avec l'aide de son fidèle « Watson », Alexis Barquin, a pu compiler et commenter une somme d'informations sur le « film perdu » qui dépasse tout ce qu'on pouvait trouver jusqu'à présent.

C'est le résultat de cette enquête qui est ici proposé aux lecteurs. Et même si ce Sherlock Holmes de 1916 garde encore quelques secrets, nous pouvons désormais le sortir de l'ombre. Ce guide détaillé, richement illustré par plus d'une centaine de photos prises lors du tournage ou tirées du film, pour la plupart inédites à ce jour, est la lecture indispensable du spectateur avant qu'il assiste à une projection de la version retrouvée et restaurée du film. Et il deviendra un document de référence qui lui permettra de prolonger le plaisir procuré par la découverte de ces images devenues quasi légendaires.

Cet ouvrage qui fourmille d'informations et d'anecdotes apporte des réponses à de nombreuses questions qu'on se posait depuis la disparition du film des écrans dans les années 1930.

L'étude sur le film est complétée par un portrait de William Gillette, signé par Bernard Oudin, référence holmésienne internationale, auteur du best-seller Enquête sur Sherlock Holmes (chez Gallimard, 2009).

 

ÉTATS-UNIS

Russell Merritt

(BSI, enseignant à l'Université de Berkeley, Californie, qui a dirigé la restauration du film de Gillette)

"The Guide is simply magnificent. The research on the players and the film's exhibition in particular has opened many doors, and I especially admired the caution with the wide variety of tempting but unsupported claims. The book was a joy to read, and just as important full of new information and altogether reliable."

 

Jay Weissberg

BFI Film Forever

"Those wanting to know more should track down a copy of Thierry Saint-Joanis’ extraordinary labour-of-love, Le Guide du film Sherlock Holmes (1916), printed in January by the Société Sherlock Holmes en France." 

 

Peter Blau (BSI) dans sa newsletter

"Scuttlebutt from the Spermaceti Press"

(The Red Circle of Washington)

« Pour célébrer la découverte, la restauration et la première projection du long-métrage, la Société Sherlock Holmes de France a publié Le Guide du Film Sherlock Holmes (1916), une présentation du film et de ses acteurs à travers un ouvrage de 68 pages richement illustré, avec des articles de Thierry Saint-Joanis et de Bernard Oudin. Il est presque tout en anglais... Splendide recherche. Un travail spectaculaire de collecte de documents sur le film. Je le recommande. »

 

Don Libey (Buttons),

The John H. Watson Society

« La Société a reçu un exemplaire de l'étonnante dernière publication détaillant les recherches réalisées par notre estimé membre et responsable de la Société Sherlock Holmes de France, Thierry Saint-Joanis, alias "Tristan", en collaboration avec un autre membre de notre société Alexis Barquin, alias "Olivier", Bernard Oudin, et Stephen Almaseanu, grâce au soutien de la Cinémathèque Française. Cette publication grand format de 66 pages propose des articles de fond, des critiques, des documents originaux, des biographies et pléthore de photos des différents acteurs, captures d'écran, scènes de tournage, et une foule d'informations supplémentaires sur le film de 1916 des studios Essanay récemment retrouvé avec en vedette l'incomparable William Gillette (Sherlock Holmes) et Edward Fielding (Dr Watson). Et croyez-moi, il est tout aussi agréable de lire ce livre que de regarder le film. Alors que ce film vient juste d'être remis au jour, le livre est absolument magistral autant par l'étendue et la quantité des sujets traités que par la variété des documents anciens en rapport avec le film, et tout cela réalisé dans un laps de temps très court. Nos collègues français ont démontré leur remarquable érudition ainsi que leurs compétences d'édition avec ce livre magnifique. La Société étend son admiration et ses félicitations à la Société Sherlock Holmes de France tout entière, et en particulier à Thierry Saint-Joanis, Alexis Barquin, et leurs collaborateurs pour la réalisation de ce travail de premier ordre sur ce film marquant de l'histoire holmésienne.»

 

Steven Rothman (BSI),

rédacteur en chef du Baker Street Journal

« Je viens de recevoir votre merveilleux livre. Je n'ai pas encore eu le temps de le lire en détail, mais j'apprécie déjà sa mise en page et ses magnifiques illustrations. Je vais voir si je peux trouver une place pour en parler dans le numéro de printemps du Baker Street Journal, sinon il sera présenté sans faute dans celui de cet été.»

 

CANADA

Charles Prepolec

(The Bootmakers of Toronto)

« Belle publication. Bien qu'une grande partie du texte soit en français, les coupures de presse reproduites et l'article du Strand Magazine consacrés à Gillette dans le rôle de Sherlock Holmes sont en anglais. Ces documents et les nombreuses reproductions de photos satisferont les lecteurs anglais. Un beau livre de 68 pages grand format. Je suis impressionné. »

 

ROYAUME-UNI

Roger Johnson (SHSL, BSI),

SHJ Editor, Sherlock Holmes Society of London

« Thierry Saint-Joanis nous propose un très bel ouvrage sur le film récemment restauré de la pièce de William Gillette. Pour la première parisienne du film muet Sherlock Holmes qui vient d'être restauré, seul enregistrement intégral de la prestation de William Gillette dans son interprétation du détective, Thierry Saint-Joanis, président de la Société Sherlock Holmes de France, a publié un beau livre de 64 pages, Le Guide du film Sherlock Holmes (1916). Le texte est en français, mais presque la totalité des critiques et articles reproduits sont en anglais. »

 

Nicholas Utechin (SHSL, BSI),

Sherlock Holmes Society of London

« Véritablement bien fait : c'est un fabuleux recueil de toute la matière disponible sur le sujet... Plein de merveilleux documents et de photos. »

 

FRANCE

Daniel Brun (SSHF)

« Un bel ouvrage bien documenté, avec des photos magnifiques, des anecdotes intéressantes, une mise en page agréable... bref, un excellent travail (bravo à tous), et un livre à recommander à tous. »

 

BELGIQUE

Jean-Claude Mornard (SSHB, SSHF)

« De la belle ouvrage ! Beau livre, superbes photos, très intéressants articles d'époque, belle présentation du film, de la pièce d'origine, intéressante évocation de la vie et de la carrière de Gillette. J'ai été passionné par la partie concernant Ernest Maupain, le comédien français qui joue Moriarty et dont je n'avais jamais entendu parler. Et, bien sûr, par les liens entre Gillette et la France (j'ignorais aussi, totalement, qu'il avait eu l'occasion de voir la prestation de Gémier). L'objet est beau, le contenu fascinant ! »

Robert Byrne, film restorer, film preservationist, and president of the San Francisco Silent Film Festival, reveals key insights into the restoration process behind Sherlock Holmes, "the missing link that nobody's been able to see" - until now.

En 1936, William Gillette a enregistré le son pour deux scènes de sa pièce.

Le montage visible ci-dessous permet ainsi d'entendre sa voix sur les images du film muet...