RM-SH-005 copie.png
flag-france-vintage.jpg

Which American stamp? Here is the answer.

 Quel timbre américain ? Lisez la réponse plus bas en cliquant sur le drapeau français. 

The solution is given by the late Richard S. Warner, BSI 1987 "High Tor", in his article published in the Baker Street Journal (March 1980):


Whenever I read DANC, I always hesitate when I come to the mention of the letter from America received by Elsie Cubitt. Hilton Cubitt identified the letter as coming from America, because he saw the American stamp on the envelope. As a philatelist, I have always wondered what American stamp that would have been. Elsie Cubitt is said to have received the letter at the end of June in a year after a Jubilee in London. There was Jubilees in 1887 and 1897, but most Sherlockians agree that the one in question was the Diamond Jubilee of 1897. This would mean that Elsie received the letter at the end of June in 1898.
Since Hilton Cubitt referred to it as the American stamp, I have to believe that there was only one stamp on the envelope and that it was in the proper amount of postage to send a letter from the United States to England, five cents. There were only two 5c stamps that could have been in use during that summer. The two stamps available were from the Trans-Mississippi Exposition issue of 1898 and from the Bureau issue of 1894.

US-stamp-E.png
US-stamp-G.png

It would have been nice if Abe Slaney had used the stamp from the Trans-Mississippi Exposition issue, because it is a beautiful commemorative stamp with a view of General Fremont standing on top of a mountain waving a flag, but this issue was not released to the public until 17 June 1898. It took eight days for a letter to travel from New York to London and, when I add the travel time from Chicago to New York and from London to Ridling Thorpe Manor, I doubt that Slaney could have mailed it on or after 17 June and still have it reach Elsie by the end of the same month.
The only other 5c stamp available was from the Bureau issue of 1894. This is a rather plain stamp carrying the likeness of General Grant. There were three major varieties of this stamp. It was first issued on unwatermarked paper in a chocolate colour. Problems with counterfeiters resulted in the chocolate stamp’s being reissued in 1895 on watermarked paper. The third reissue of the stamp came about when somebody noticed that it was being used for foreign mail and thought that it should be in the standard colour of the Universal Postal Union (the regulating body for international mail). Therefore, it was reissued in 1898 in dark blue on watermarked paper.

US-stamp-I.png

Obviously, this had to be the stamp that Hilton Cubitt noticed on the letter received by his wife. Although a sceptic might say that, since Abe Slaney was a “most dangerous crook,” it would have been more likely that he used a counterfeit chocolate coloured stamp, I doubt this. The postal authorities by that time would have scrutinised any chocolate coloured 5c stamps from that issue, and Abe would not want to have called any attention to himself.

The good answer is "US Stamp I".

La solution est donnée par le regretté holmésien américain Richard S. Warner, BSI 1987 "High Tor", dans son article publié dans le Baker Street Journal (mai 1980) :

Chaque fois que je lis DANC, je marque toujours une pause quand j'en viens à la mention de la lettre d'Amérique reçue par Elsie Cubitt. Hilton Cubitt a identifié la lettre comme venant d'Amérique, car il a vu le timbre américain sur l'enveloppe. En tant que philatéliste, je me suis toujours demandé quel timbre américain cela aurait été. Elsie Cubitt aurait reçu la lettre fin juin, un an après un jubilé à Londres. Il y eut des jubilés (de la reine Victoria) en 1887 et 1897, mais la plupart des Sherlockiens s'accordent à dire que celui en question était le jubilé de diamant de 1897. Cela signifierait qu'Elsie a reçu la lettre à la fin de juin en 1898.
Puisque Hilton Cubitt l'a appelé "le timbre américain", je dois croire qu'il n'y avait qu'un seul timbre sur l'enveloppe et qu'il était du montant d'affranchissement approprié pour envoyer une lettre des États-Unis en Angleterre, c'est-à-dire cinq cents. Il n'y avait que deux timbres de 5 cents qui auraient pu être utilisés pendant cet été : le "Trans-Mississippi Exposition" de 1898 et le "Bureau" de 1894.

US-stamp-E.png
US-stamp-G.png

Cela aurait été bien si Abe Slaney avait utilisé le timbre de la série éditée à l'occasion de l'exposition Trans-Mississippi, car il s'agit d'un beau timbre commémoratif avec une vue du général Fremont debout au sommet d'une montagne agitant un drapeau, mais cet exemplaire n'a pas été mis en circulation avant le 17 juin 1898. Il fallait huit jours pour qu'une lettre voyage de New York à Londres et, lorsque j'ajoute le temps de trajet de Chicago à New York et celui de Londres à Ridling Thorpe Manor, je doute que Slaney ait pu utiliser la poste pour expédier sa lettre, ou la mettre à la boîte après le 17 juin, pour qu'elle parvienne à Elsie à la fin du mois.
Le seul autre timbre de 5 cents disponible était celui émis en 1894 par le Bureau (Bureau of Engraving and Printing, organisme gouvernemental au sein du Département du Trésor des États-Unis qui conçoit et produit les billets de banque et, à l'époque, les timbres). Il s'agit d'un timbre plutôt simple à l'effigie du général Grant. Il y avait trois modèles pour ce timbre. Il a d'abord été publié sur du papier non marqué dans une couleur chocolat. En 1895, des problèmes de contrefaçon ont entrainé l'impression du timbre "chocolat" sur du papier filigrané. La troisième version du timbre a eu lieu lorsque quelqu'un a remarqué qu'il était utilisé pour le courrier étranger et a pensé qu'il devrait être de la couleur standard de l'Union postale universelle (l'organisme de réglementation du courrier international). Par conséquent, il a été réédité en 1898 en bleu foncé sur papier filigrané.

US-stamp-I.png

De toute évidence, ce devait donc être ce dernier timbre que Hilton Cubitt a vu sur la lettre reçue par son épouse. On peut toujours discuter et, considérant Abe Slaney comme un « escroc des plus dangereux », envisager qu'il aurait pu utiliser un faux, c'est-à-dire un de couleur chocolat, mais j'en doute. Les services postaux devaient passer ces timbres de 5 cents "chocolat" à la loupe, et Abe n'aurait pas pris le risque d'attirer l'attention sur lui-même en l'utilisant.

La bonne réponse est donc le "timbre américain I".