Bibliographie

de Sir Arthur Conan Doyle / Sherlock Holmes

Recherche

Base: 3942 références

Par mots-clés :

Par auteur :

Par catégorie :

arrow&v

Par aventure :

arrow&v

Oscar Wilde et les meurtres du Vatican

Oscar Wilde et les meurtres du Vatican

Oscar Wilde et les meurtres du Vatican

Gyles Brandreth (auteur), Jean-Baptiste Dupin (traducteur)
archive_org_red_s.png

0

1

icon-bookmark-active-blue.png

Éditeur :

No :

4558

Collection :

Date de parution :

18 octobre 2012

ISBN :

2264051256

Pages :

Dimensions :

14x18

Soutenez la SSHF en achetant sur amazon.fr. Amazon  nous reverse un petit pourcentage de chaque vente effectuée via un lien sur notre site.

En 1892, Arthur Conan Doyle, épuisé d’avoir crée son personnage Sherlock Homes, se retire au spa de Bad Homburg, en Allemagne. Mais sa cure de repos ne se déroule pas comme prévue. La première personne qu’il voit est Oscar Wilde et quand les deux amis font une série de découvertes macabres parmi le courrier des lecteurs auquel Conan Doyle avait prévu de répondre, (un doigt sectionné, une mèche de cheveux et même une main), ils sentent que le jeu ne fait que commencer. La piste les mène à Rome, au cœur de la cité éternelle, au Vatican. Le Pape Pie IX vient de mourir. Les temps sont incertains. Pour résoudre le mystère et comprendre pourquoi l’inventeur de Sherlock Homes a été convoqué de la sorte, Oscar et Conan Doyle s’introduisent dans le cercle le plus privé de l’Eglise Catholique, où les sept hommes religieux les plus influents du monde, ont beaucoup à perdre. Gyles Brandreth est un brillant touche-à-tout à l'excentricité So british, à la fois journaliste, producteur de théâtre, homme d'affaires, acteur... Inconditionnel d'Oscar Wilde, il a toujours vécu sous le signe du célèbre dandy. Grâce à sa connaissance profonde de l'œuvre et de la vie du poète, il a su restituer le génie du personnage, dont les enquêtes connaissent un franc succès dans le monde.

Dans la même série (4) :

Oscar Wilde et le nid de vipères
Oscar Wilde et le jeu de la mort
Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles