La collection de porcelaines chinoises du baron Gruner et son album de photos, catalogue de ses conquêtes féminines (The Illustrious Client),

reconstituée par la SSHF au Louvre des Antiquaires en 1997

Louvre-ILLU-001.jpg
Louvre-ILLU-002.jpg
Louvre-ILLU-003.jpg
Louvre-ILLU-004.jpg
Louvre-ILLU-005.jpg
Louvre-ILLU-006.jpg
Louvre-ILLU-007.jpg

Nous apprenons avec regret que M. Sherlock Holmes, le célèbre détective privé, a été ce matin victime d’une agression criminelle qui l’a laissé dans un état sur lequel il est trop tôt pour se prononcer. Les détails manquent encore, mais l’événement a dû se produire vers midi dans Regent Street, près du Café Royal. Deux individus armés de cannes ont attaqué M. Holmes, qui a reçu de multiples coups sur le corps et sur la tête ; les médecins considèrent son cas comme grave. Il a été transporté au Charing Cross Hospital, mais il a insisté pour être ramené chez lui à Baker Street. Ses agresseurs étaient correctement vêtus ; ils ont échappé à leurs poursuivants en traversant le Café Royal et en sortant par-derrière dans Glasshouse Street. Ils appartiennent sans aucun doute à cette société du crime qui a eu tant d’occasions de se plaindre de l’activité et de l’habileté du blessé.

 

L’une des histoires préférées d’Arthur Conan Doyle mais aussi l’une des plus dramatiques, car Sherlock Holmes y est victime d’une sérieuse agression. Le 221B reçoit la visite du colonel James Damery, « gros homme honnête un peu snob ». Sir James, qui agit au bénéfice d’un illustre personnage désireux de préserver son anonymat, souhaite réclamer les services du détective dans une affaire très délicate. Il s’agit de dissuader Violet, la fille du général de Merville, d’épouser le sinistre baron Gruner. Le baron Adelbert von Gruner est, avec le professeur Moriarty et le docteur Grimesby Roylott, l’une des figures les plus inquiétantes du Canon. Collectionneur de livres rares, de porcelaines chinoises et de femmes, il a assassiné son épouse et s’en est tiré grâce à un vice de forme et à la mystérieuse disparition d’un témoin. Le baron Gruner consigne dans un journal indécent ses conquêtes féminines. Violet de Merville, profondément amoureuse du personnage, court un grave danger, mais Holmes ne peut lui faire entendre raison. Il se rend alors au domicile du baron et mesure directement l’intelligence et la cruauté de son adversaire, qui le menace. Et de fait, Holmes est sauvagement agressé par des individus armés de cannes, près du Café Royal.

Holmes, alité, va confier une mission à son ami le docteur Watson, peut-être la plus périlleuse de toute leur association. Watson va devoir apprendre en vingt-quatre heures l’historique de la céramique chinoise, afin de se faire passer aux yeux du baron pour un authentique collectionneur désireux de lui présenter une pièce rare, cela afin de permettre au détective, aidé par Kitty Winter, une infortunée maîtresse de Gruner, de mettre la main sur le journal intime. Mais l’entreprise prend un tour inattendu : Kitty, qui avait été vitriolée par le baron, le défigure à son tour. Holmes remet le journal de Gruner à Sir James, en espérant qu’il éclairera suffisamment Violet de Merville sur la moralité douteuse de son aimé.

 

Vous pouvez découvrir dans ce décor la collection de céramiques chinoises d’Adelbert von Gruner, l’une des plus remarquables en Europe.