Sherlock Holmes Cyclopædia 1

Sherlock Holmes

on Screens (1929-1939)

 

Mycroft's brother éditions, octobre 2018. 

Texte de Howard Ostrom, 

Mise en forme et illustration de Thierry Saint-Joanis. 

Dimensions : 17 x 1 x 24 cm

Couverture cartonnée couleur, intérieur noir et blanc

92 pages illustrées (plus de 300 photos)
Langue : anglais
ISBN: 978-2-91-437207-7
Prix : 30 euros (frais de port offerts !)

 

Commander ce livre ici !

58 films - Plus de 300 photos

IHOSE Header color.jpg
I HEAR OF SHERLOCK EVERYWHERE - Episode 157: Sherlock Holmes Cyclopædia
00:00 / 00:00
Ostrom-vol-2-cover-Une-web.jpg

Pour inaugurer sa nouvelle collection holmésienne, la Sherlock Holmes Cyclopædia, les éditions Mycroft’s brother publient le premier volume d’une série intitulée Sherlock Holmes on Screens, dédiée aux productions diffusées sur un écran (cinéma, télévision, etc.).

Ce premier opus couvre la période allant de 1929, à l’avènement du cinéma parlant, jusqu’à 1939, marquée par la sortie des premiers films avec Basil Rathbone. Pendant ces onze années, le public a pu découvrir de nombreux films faisant référence au personnage de Sherlock Holmes.

Ce livre en compte une soixantaine. C’est presque cinq fois plus que ce qui a été identifié, jusqu’à présent, par les spécialistes du sujet dans les filmographies déjà publiées.

Cet ouvrage expose le fruit des recherches de l’holmésien américain Howard Ostrom. Pendant des années, il a recherché et passé à la loupe des archives de toutes sortes. Il y a découvert des informations originales, inédites et parfois surprenantes qui fournissent aujourd’hui de précieux éléments pour mieux appréhender l’importance, la notoriété et l’influence du personnage de Sir Arthur Conan Doyle dans la culture audiovisuelle du monde entier. On comprend mieux, dès lors, comment, film après film, la célébrité du détective se construit et s’installe durablement dans l’industrie du cinéma.

Jusqu’en 1929, dans les salles de cinéma, le public avait pu voir Sherlock Holmes. En 1929, il peut l’entendre. Ses répliques les plus fameuses, rarement canoniques et souvent nées sur la scène théâtrale, s’imposent dans l’oreille du spectateur et sous la plume des journalistes pour acquérir une légitimité qu’il sera difficile de remettre en question jusqu’à aujourd’hui encore.

On entend des « Elémentaire, mon cher Watson », mais pas seulement. D’autres expressions, attribuées ou associées au détective, apparaissent dans les dialogues et sont largement reprises dans les titres de la presse de l’époque.

La « panoplie de Sherlock » prend également le pas sur la personnalité de Holmes. La pipe calebasse, la casquette deerstalker et la loupe crèvent l’écran jusqu’à brouiller l’identité littéraire du héros. Ces accessoires deviennent ses favoris et il suffit de montrer ne serait-ce qu’un seul de ces objets sur une affiche pour que le public sache qu’une enquête « à la Sherlock Holmes » est au programme.

Dans cet album à couverture cartonnée, les découvertes d’Howard Ostrom sont mises en valeur, enrichies de commentaires et d’anecdotes savoureuses. Thierry Saint-Joanis, le président de la Société Sherlock Holmes de France, a assuré l’illustration de l’ouvrage, proposant plus de 300 images, inédites ou rares, qui permettent de visualiser les faits exposés par l’auteur. S’y ajoutent des dizaines de coupures de la presse de l’époque pour permettre au lecteur de découvrir comment ces films étaient présentés et perçus à leur sortie en salle. Cette sélection de documents offre des éléments pertinents pour expliquer et comprendre l’évolution du phénomène holmésien. Cette matière, issue des archives de la presse internationale, est rassemblée pour la première fois dans un ouvrage. Elle ravira les amateurs, qui s’amuseront des commentaires et des erreurs des journalistes, et servira les chercheurs, qui auront enfin de quoi confirmer ou infirmer l’origine de certains faits ou légendes qui polluent, encore aujourd’hui dans le monde entier, l’image originale du détective imaginé par Conan Doyle.

Dans ce livre, le lecteur retrouve tous les films où des comédiens célèbres ont interprété Sherlock Holmes entre 1929 et 1939, comme Clive Brook, Arthur Wontner et Basil Rathbone. Il y découvre aussi toute une galerie d’acteurs (et d’actrices !) connus ou inconnus qui ont, eux aussi, endossé la panoplie du détective pour le meilleur ou pour le pire. à leur manière, tous contribuent ou rendent hommage à la notoriété du héros. à la lumière des Sherlock Holmes du début du cinéma parlant, on comprend mieux ceux de Robert Downey Jr, Benedict Cumberbatch ou Jonny Lee Miller aujourd’hui.

 

1/5

WHAT PEOPLE SAY

"You have produced one of the most handsome Sherlockian books that I have ever come across! It's full of rare and fascinating information, with hundreds of superb illustrations, many of which are new to me. On my shelves are many books about Holmes on screen, stage and radio. For information about film and TV productions, the best, most comprehensive and most authoritative is Sherlock Holmes on Screen by Alan Barnes - but you have performed something like a miracle by giving us information about productions that appear to have escaped the attention of Mr Barnes. Wonderful! Thanks and congratulations on a splendid start to what will evidently be a superb series!"

—  Roger Johnson, SHSL, BSI,

Commissioning Editor,

The Sherlock Holmes Journal, www.sherlock-holmes.org.uk