221b-1.png

Société

Sherlock Holmes

de France

Les Quincailliers de la Franco-Midland

Fondation et dénomination : Il a été fondé entre les adhérents aux présents statuts, le 14 janvier 1993, une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour dénomination « Les Quincailliers de la Franco-Midland, Société Sherlock Holmes de France ». Sigle SSHF.

But : Rassembler en France,

dans tous les autres pays francophones,

dans la ville de San Remo en Italie,

dans celle de Bruxelles en Belgique

et dans celle de Birmingham en Angleterre, toutes les personnes morales et physiques

qui s'intéressent à Sherlock Holmes,

personnage cité par Sir Arthur Conan Doyle ; créer, gérer et animer un musée consacré à l'œuvre de Sir Arthur Conan Doyle.

SSHF

Le club des holmésiens français depuis 26 ans

Des milliers de personnes dans le monde se passionnent pour Sherlock Holmes depuis plus d’un siècle. Cet intérêt a donné naissance à des sociétés holmésiennes dès 1934. Aujourd’hui, on en compte près de 300 sur les cinq continents.

En France, les holmésiens se sont regroupés, depuis 1993, au sein de la Société Sherlock Holmes de France (quincaillerie Franco-Midland).

Le premier objet de notre association, à but non lucratif (loi 1901), est de rassembler en France, dans tous les autres pays francophones, à San Remo en Italie, à Bruxelles en Belgique et à Birmingham en Angleterre, toutes les personnes qui s’intéressent à Sherlock Holmes.

Le deuxième objet de l’association est de mettre en évidence tous les liens existant entre Sherlock Holmes et la France.
Enfin, la SSHF a pour vocation de créer un véritable musée consacré à l’œuvre de Sir Arthur Conan Doyle, et à la vie et aux méthodes de Sherlock Holmes (actuellement, nos collections et notre fonds documentaire sont conservés dans l’Allier, à Saint-Sauvier, au siège de l’association).

Depuis sa création, l’assemblée holmésienne SSHF s’est composée aussi bien d’universitaires, d’avocats, de journalistes enquêteurs, de chercheurs du CNRS, d’écrivains, de policiers que d’étudiants, de brodeuses, de violonistes, de photographes, de cuisiniers, etc.

Des activités à la fois conviviales et éditoriales

Les membres partagent leur passion en compagnie d’holmésiens français, mais aussi étrangers. Année après année, la SSHF a développé ses moyens de communication en publiant et diffusant des journaux et des ouvrages d'actualité et d'étude. Notre site web facilite une présence quotidienne accessible par tous et favorise l'organisation de rencontres qui restent les moments forts de notre activité. Un historique des manifestations passées (voir la page Historique) illustre leur contenu. Depuis 1993, chaque année, des manifestations ont eu lieu suivant l’actualité, dans toute la France et également à l'étranger (Grande-Bretagne, Suisse, Italie, Belgique, États-Unis, Espagne...). De nouvelles aventures sont toujours en préparation. The game's afoot!

L'holmésien

Un holmésien peut avoir un intérêt pour :
■ la lecture des aventures de Sherlock Holmes (le Canon) ;
■ la lecture de toute l'œuvre de sir Arthur Conan Doyle (Sherlock Holmes et ses autres héros comme l'archéologue aventurier Challenger, le général de brigade napoléonien Gérard, le boxeur Rodney Stone, le chevalier Sir Nigel Loring, le pirate Sharkey, etc.) ;
■ la vie et l'œuvre de Sir Arthur Conan Doyle ;
■ le roman policier en général ;
■ le roman d'aventures scientifique ;
■ les méthodes d'investigations en général et dans tous les domaines ;
■ l'histoire et les techniques de la police scientifique ;
■ la lecture d'études d'holmésologie, science qui applique les méthodes d'investigation de Holmes sur la propre vie du héros et sur les circonstances de ses aventures, conduisant parfois l'amateur à la rédaction d'études publiées dans les journaux et les magazines des sociétés holmésiennes ;
■ la communauté internationale des holmésiens et leurs activités (clubs, publications, manifestations, réunions, rencontres) ;
■ la lecture de pastiches, œuvres mettant en scène Sherlock Holmes, écrites par d'autres auteurs que Sir Arthur Conan Doyle ;
■ les adaptations des aventures de Sherlock Holmes au théâtre, à la radio, au cinéma, à la télévision, en jeux vidéo, etc. ;
■ les comédiens ayant joué le personnage de Sherlock Holmes (William Gillette, Basil Rathbone, Jeremy Brett, Robert Downey Jr, Benedict Cumberbatch...) ;
■ la collection d'objets divers dont la forme et/ou le contenu sont inspirés par Sherlock Holmes (figurines, jouets, objets de décoration, timbres, documents publicitaires, etc.) ;
■ la reconstitution en costumes victoriens d'épisodes décrits dans les aventures de Sherlock Holmes ;
■ l'époque des aventures de Sherlock Holmes (1880/1914) par son histoire, sa culture, sa mode, etc. ;
■ les personnages contemporains de Sherlock Holmes comme Jack the Ripper, Dracula, le docteur Jekyll, Phileas Fogg, le capitaine Nemo, etc. ;
■ la culture et la civilisation britanniques ;
■ le tourisme sur les lieux associés aux aventures de Sherlock Holmes (Londres, la campagne anglaise, la Suisse, etc.) ;
■ un point commun avec Sherlock Holmes (fumer la pipe, jouer du violon, pratiquer la boxe, étudier la chimie, etc.) ;
■ les personnages qui entourent Sherlock Holmes dans le Canon (fans de Watson, de Moriarty, de Mrs Hudson, d'Irene Adler, etc.).
Un holmésien peut n'avoir qu'un seul des intérêts cités, mais très souvent il en revendique plusieurs parmi cette liste.

De la même façon, un holmésien ne partage pas certains de ces intérêts avec ses camarades de club. Il en est même qui peuvent le surprendre, voire lui déplaire.
Toutes ces facettes de la passion holmésienne se trouvent obligatoirement représentées au sein des sociétés dédiées au détective et l'antenne française ne fait pas exception.
Ce mélange des genres (et de ces populations) associe des publics qui n'ont rien en commun ou presque. C'est une des richesses de ce phénomène qui sait réunir les jeunes et les anciens, les hommes et les femmes, les Français et les étrangers, les érudits et les fans, etc.

Dans le bon sens du terme, n'importe qui peut aimer Sherlock Holmes et se sentir holmésien.
Ce constat réjouissant ne doit cependant pas dispenser les sociétés holmésiennes de réfléchir à adapter leurs activités pour satisfaire la demande de chacun. En effet, si l'on ne tient pas compte de la disparité des multiples façons de vivre sa passion, on prend le risque de ne pas satisfaire l'ensemble des demandes et des attentes. Quelle tristesse de s'ennuyer dans son club si l'intérêt particulier que l'on porte à son héros n'est jamais illustré ou évoqué. Et il y a encore pire : être ennuyé par la passion des autres, ou ennuyer les autres avec notre passion, lors des rencontres holmésiennes.

La SSHF, c'est aussi...

Un Musée

Livres, documents, images, objets, costumes, décors, etc.

Une collection à découvrir...

Des publications

Livres, magazines, journaux, newsletters, bulletins...

Découvrez les éditions SSHF...

Des expositions

Depuis 1993, la SSHF s'expose dans toute la France.

Toutes les expositions ici...

Des réunions

Repas de l'Oie, réunions de Printemps et d'Automne, 

pèlerinages canoniques...

Des jeux

L'holmésien est joueur.

Il aime résoudre des énigmes.

Découvrez celles de la SSHF...